Le blog de Yves Talfer

Un assassinat à RISCLE en 1694

Le 13 Avril 1694 fut étranglé par assassinat en sa maison vers les une heure ou deux après minuit (le) nommé Ogeron FERE actuellement consort (?) en la ville de Riscle...

Il semblerait que l'enquête criminelle ait rapidement abouti car

Le 6 de Juin 1694 mourut Augé, laboureur prisonnier à cause (ou accusé ?) de meurtre, dans la prison même et fut enterré ayant été peu auparavant confessé...

Deux conversions à RISCLE en 1668

Dans le registre BMS RISCLE, récemment mis en ligne dans VISAGe, on trouve deux actes d'abjuration du Protestantisme et de conversion à la religion catholique, apostolique et romaine. Ces deux actes se suivent mais sont datés du 1er et du 16 Juin 1668, ils concernent Demoiselle Elianor DESTREMAU, qui mourut le 8 Juin, et Elie de ...

La BARTHELOTTE, arracheuse de dents

Jean Marie BARTHELOTTE est né à MAULICHÈRES, petit village près de RISCLE, le 30/04/1837 et s'y est marié le 28/04/1864 avec Sophie DHERS, née vers le 9 Mai 1842 à MERCUS-GARRABET (Ariège) et confiée à l'hospice de FOIX à l'âge d'environ 5 jours ; il est décédé à PAMIERS (Ariège) le 18/08/1881.

Ce couple exerçait en famille le métier de dentiste ambulant, autrement dit arracheur de dents, et se déclarait "mécanicien dentiste". Ils opéraient sur les foires et marchés, ou encore aux portes des églises, dans tout le Sud-Ouest. Le tarif était invariable : 20 sous la dent, mais comme la demande était forte, la situation financière de ces dentistes s'est très vite consolidée. De plus, ils étaient doués d'un excellent sens commercial et, pour attirer la clientèle (et couvrir les gémissements des patients) ils étaient accompagnés d'un orchestre de 4 musiciens dont une grosse caisse.

Décès d'une très jeune mariée

L'an mille sept cent cinquante six et le vingt cinq Juin le corps de Marie MAHÜE mariée quand elle vivait avec avec Jean St GUILHEM, décédée d'hier au Brana en cette paroisse agée de treize ans et quelques mois, munie des sacremens, a été inhumé dans l'église du Lin (Lapujolle) présens et témoins Jean BROUSTET et Barthelemi MENJOLET qui ont déclaré ne savoir signer de ce requis par moi

Et une centenaire de plus

Tiré du registre 5 E 337-1 La Sauvetat, un acte de décès bien lisible, celui de Marguerite DEPIS, 102 ans.

Et une centenaire de plus

Tiré du registre 5 E 337-1 La Sauvetat, un acte de décès bien lisible, celui de Marguerite DEPIS, 102 ans.

Baptêmes de triplées à Barcelonne du Gers en 1773

Rose, Jeanne Marie et Marie BENQUET, filles de Jean BENQUET et de Jeanne ROQUES, sont nées le 19 Mai 1773 à Barcelonne du Gers.

Jeanne Marie est décédée à l'âge de 6 semaines, mais les deux autres soeurs ont vécu beaucoup plus longtemps.

Cherche traducteur Gascon-Français

Dans le registre E Sup 520 des BMS de Perchède, annexe du Houga, on trouve entre les actes de 1717 et 1718 (cliché n° 135/148 pour les utilisateurs de VISAGe) ce texte étonnant, véritable charabia mêlant le Français et le Gascon, probablement destiné à être prononcé en chaire :

Je comprends ce texte de la façon suivante :

Maladie d'Alzheimer en 1765 ?

Trouvé dans le registre paroissial de Bernède (dépendant de l'archiprêtré de Corneillan) conservé à la mairie de la commune, un témoignage de ce qui semble relever d'une démence sénile :

Ce mardi vint et quatre du mois de decembre mil sept cens soixante cinq le corps de Anne Lanux veuve de feu Raymond Barcellone, agée d'environ quatre vints cinq ans, imbecille depuis quelques années, decedée d'hyer vint et trois decembre munie du sacrement de l'extreme onction, a eté inhumé dans le cimetière de Bernede, l'office fait par moi archip. soussigné...

Dans le même registre, un autre acte de décès qualifiait le défunt d'imbecille depuis son bas âge...

 

Pirates, hackeurs et compagnie...

Notre site vient de connaître plus de 12 jours de fermeture, et beaucoup d'usagers en ont été très déçus. Voici quelques détails sur cet incident.

Tout commence le 18 Décembre. A l'aube (comme d'habitude), le webmestre consulte le "logwatch" quotidien, c'est à dire le rapport sur le fonctionnement du serveur rédigé automatiquement chaque nuit à 04:00. Ce dernier logwatch fait état de près de 2000 tentatives d'intrusion lancées depuis un serveur appartenant à la société qui nous loue nos systèmes informatiques. Bien évidemment le webmestre voit rouge et, immédiatement (à 08:10), il contacte les services compétents de cette société pour que ceux-ci interviennent auprès du responsable des attaques. La plainte déposée comportait les extraits du logwatch permettant d'identifier l'auteur du délit, ainsi que toutes les solutions qu'il avait essayées pour parvenir à ses fins.

Syndiquer le contenu