Mon mot de passe n'est plus reconnu ?

Chaque utilisateur de VISAGe reçoit, dès que sa souscription a été validée, des codes lui permettant de se connecter :

  • un identifiant, ou identificateur, ou login (pour les anglo-saxons),
  • et un mot de passe (ou password) provisoire.

Ces codes vont lui servir pour une seule session, laquelle commence obligatoirement par le choix d'un mot de passe "définitif" qu'il sera seul à connaitre et devra utiliser pour les sessions suivantes.

Quelques précisions ne sont sans doute pas inutiles pour mieux comprendre une situation qui se produira certainement un jour ou l'autre et qui pourrait dérouter :

  • pendant combien de temps mes codes me permettront-ils de me connecter à VISAGe ?
  • et en particulier qu'entend-on par "mot de passe définitif" ?

Une première chose est simple à comprendre : les souscriptions à VISAGe sont automatiquement closes le 31 Décembre qui suit la fin de l'année comptable du G.G.G.. Ainsi, un adhérent qui a souscrit à VISAGe entre le 1er Septembre 2012 et la fin de l'année 2012 bénéficiera d'un accès pendant près de 15 mois car l'année comptable se terminera au 31 Août 2013 et son compte sera valide jusqu'au 31/12/2013. Par contre, un nouvel adhérent qui souscrirait en Juillet ou Août 2013 n'en profiterait que 4 ou 5 mois, il a donc intérêt à attendre un peu pour se retrouver dans la situation précédente.

Qu'est-ce qu'un mot de passe "définitif" et comment se fait-il que le mot de passe "définitif" n'est plus reconnu alors que les codes d'accès n'ont pas été modifiés depuis la dernière session ? Il faut savoir que "définitif" ne signifie pas "éternel". La procédure d'authentification utilisée dans VISAGe est issue du système d'exploitation Unix, lequel considère qu'un mot de passe n'est plus efficace au delà d'une certaine période et, pour pouvoir garantir la sécurité, il doit être changé par son titulaire. Hélas, cette procédure est mise en oeuvre dans VISAGe d'une façon très abrupte ce qui provoque l'incompréhension du souscripteur. Pour voir un exemple concret de situation déroutante, supposons que Pierre DURAND veuille accéder à VISAGe pour reprendre des recherches qu'il a commencées la veille. Il entre son identifiant et son mot de passe "définitif" exactement comme auparavant :

et comme d'habitude il clique sur le bouton "Connexion". Mais alors, au lieu de voir la page d'accueil de VISAGe, il se trouve devant une nouvelle fenêtre :

et il en déduit qu'il a dû faire une faute de frappe dans son mot de passe, il s'applique donc à le retaper exactement et, stupéfaction, la même fenêtre s'affiche obstinément ! Après plusieurs essais infructueux il en conclut que son mot de passe "définitif" n'est plus reconnu, mais sa conclusion est fausse ! En effet, son password a bien été reconnu mais le système exige de lui qu'il en choisisse un autre, ce qui se traduit par le "Merci de saisir votre nouveau mot de passe" qui apparait dans la barre de titre de la fenêtre. Il manque donc un petit mot d'explication de la situation et de ce qui est attendu : la saisie d'un mot de passe différent de celui que Pierre DURAND utilisait hier encore. S'il avait compris le sens caché de cette dernière fenêtre, il n'aurait pas retapé le même code mais en aurait choisi un autre, et en cliquant sur le bouton "Changer" il aurait eu l'affichage habituel de la page d'accueil de VISAGe.

Une dernière remarque : le mot de passe nouveau qui vient d'être saisi remplace l'ancien pour les futures connexions, mais comme l'ancien il n'est pas éternel ! Il faut évidemment s'en souvenir... et s'attendre à revivre dans quelques semaines le même scénario !

Dans les modifications de VISAGe qu'il faut prévoir à court terme, l'amélioration de la convivialité de la procédure d'authentification figure en bonne place. Elle permettra sans doute d'éviter à un souscripteur de se croire dans une impasse... et au webmestre de l'aider à s'en sortir !