Une histoire de cœur en 1672

Les registres paroissiaux contiennent parfois des faits divers que le curé relate fidèlement : circonstances météorologiques exceptionnelles, morts violentes, événements historiques... Celui-ci s'est passé dans la paroisse de Barcelonne (du Gers), diocèse d'Auch, petite localité située sur la rive droite de l'Adour, entre Rivière (aujourd'hui Gée-Rivière) et Aire, à l'époque siège d'un évêché (aujourd'hui Aire sur l'Adour dans le département des Landes) et il s'agit d'un enterrement peu banal, celui du cœur de l'évêque d'Aire qui traversait solennellement le territoire de Barcelonne :

Le dix huitie(me) octobre mil six cens septante deux nous p(rê)tre et Curé de Bar(celon)ne soub(sig)né avons esté au ruisseau communemend appellé le Turé limites de Riviere et Bar(celon)ne pour recevoir le Cœur de Messire Bernard de Sariac Evesque et Seigneur d'Ayre et laurions conduit processionne(llement) jusques aux limites du dioceze et paroisse d'Ayre accompagné des principaux de la Communauté dud(it) Barselonne, et aurions assisté a la ceremonie de l'enterreme(nt) qui s'est fait dans la cathedralle dud(it) Ayre le vingtunie(me) octobre, en foy de quoy Dessans Curé

Ce document est extrait de VISAGe, registre 32027_05 (reproduction d'un registre conservé à la mairie de Barcelonne du Gers, et non disponible aux AD32), cliché 10/159.

Bernard de Sariac, fils d'Emery, seigneur de Sariac et comte de la Barthe et de Marie de Parrou de Bucquet, nommé évêque d'Aire en 1659, était décédé le 10 octobre 1672 au château de Sariac, où il s'était arrêté en revenant des États de Comminges. Il a été inhumé dans l'église paroissiale de Sariac-Magnoac, mais son cœur a été acheminé jusqu'à la cathédrale d'Aire dix jours plus tard. (Source Wikipédia)


 

Commentaires

Eglise de Sariac Magnoac

Elle fait partie du circuit des Eglises peintes de l'Astarac et du Magnoac. Comme Simorre et Notre Dame de Garaison elle est accessible toute l'année. Pour d'autres comme Mont d'Astarac et Belloc Saint-Clamens il faut profiter des Journées du Patrimoine ... ou chercher la personne qui garde la clé dans le village.

Si vous aimez les fresques des 14 et 15° s il faut absolumment y aller. Il y a aussi à voir à l'intérieur un bénitier, réemploi de colonnes romaines gravées d'inscriptions latines.

Ci-dessous un fragment de la flagellation du Christ qui fait partie de l'ensemble des panneaux à gauche de la nef.